Budget 2022: le Conseil d'Etat Genevois se moque du Grand Conseil !

Imprimer

Le Grand Conseil Genevois a refusé le budget 2022 présenté par le Conseil d’Etat. Le signal se voulait fort, le canton devait se serrer la ceinture. Curieusement, cette décision a été reçue avec une certaine sérénité par l’exécutif. Il déplorait bien sûr mais ne semblait guère chagriné, renonçant à présenter une nouvelle mouture. L’idée de gouverner selon le régime des douzièmes, c’est-à-dire sur une déclinaison mensuelle du budget 2021 s’imposait, les économies avec.

En fait, il n’en est rien. Les esprits chagrins pourraient même imaginer que l’exécutif ait délibérément choisi les douzièmes afin de se faciliter la tâche. Avec un nouveau budget, il aurait eu à trouver une majorité au sein des cent députés tandis que sans budget (... 84 députés appartiennent à un Parti gouvernemental !...), il lui suffit d’obtenir l’aval des quinze membres de la commission financière. L’opération semble à portée dans la mesure où l’aréopage a déjà donné son feu vert à divers engagements financiers refusés dans le budget. Concrètement, les dépenses prévues pour 2022 ne sont plus de la compétence du Grand Conseil mais de son émanation financière uniquement. L’UDC ne peut que déplorer vivement ce hold-up démocratique. Les députés viendront au plus vite avec un projet visant à supprimer cette faille permettant de contourner une décision du plénum au profit d’une commission seulement.

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.