Budget 2022 : mascarade ou incompétence ?

Imprimer

Malgré une « prévision » de recettes fiscales supplémentaires pour l’année prochaine de plus de Fr. 600 millions(?), le budget 2022 avec … encore … un déficit de 294 millions a heureusement été refusé !

Après le budget 2021, avec déjà un trou gigantesque de Fr. 846,9 millions (?), notre Conseil d’Etat avait promis actions, monts et merveilles, etc ….

Hélas … ces promesses ont été oubliées, notamment suite à l’augmentation d’apports ponctuels provenant de la BNS et de ventes d’immeubles de plusieurs centaines de millions ?

Malgré toutes ces annonces et déclarations, notre Conseil d’Etat, comme depuis des décennies, n’a strictement rien fait !

La veille du vote du budget 2022, notre Conseil d’Etat sort de son hivernation et, en parallèle, soumet quatre réformettes pour se donner bonne conscience. Ces quatre propositions refusées représentaient env.0,03% du budget (?)et, comme tout le monde savait déjà, heurtait l’intangibilité du lobby des fonctionnaires (suppression du salaire à la retraite et augmenter la part patronale / contribuable de 2/3 à 58 %) ?

Les Partis PLR et PDC qui réclament à cor et à cris des réformes structurelles sont responsables de l’inertie Genevoise ! Depuis des décennies, ils naviguent entre soutien à leurs magistrats et posture politique. Leur volonté d’accepter ce budget 2022 catastrophique (?) avec les quatre réformettes et quatre mini-gèles de dépenses (30 mio charges salariales, 12 mio sur les honoraires, etc , totalisant env.0,7 % du budget ?) le démontre. En plus, leurs représentants de la commission des finances accepteront les crédits supplémentaires que leurs magistrats solliciteront ?

De 2012 à 2022, les dépenses d’exploitation ont augmenté de Fr. 7'621 millions à Fr. 9'498,2 millions (?), ce qui démontre que notre Conseil d’Etat ne maîtrise RIEN et n’a AUCUN plan de route, ni vision !

André Pfeffer

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.