16 millions pour soutenir pour la promotion du travail illégal ?

Imprimer

La semaine passée, le Département de la cohésion sociale informait que 16 millions de francs avaient été dépensés « pour subvenir aux besoins des personnes précarisées par la pandémie ». Sans jamais préciser que ces montants visent à indemniser des pertes de gain sur le travail illégal… que l’Etat est supposé combattre.

 

D’après sa définition, le travail au noir vise non seulement les activités salariées ou indépendantes exercées en violation des prescriptions légales applicables, mais également en violation des législations relatives au droit des étrangers. La loi 12723 a consisté à offrir une aide financière exceptionnelle jusqu’à 2 x 4'000 francs pour perte de revenus aux travailleurs illégaux sur simple déclaration de ces derniers...... Mal jaugée, seuls 5,6 millions sur les 15 millions prévus par la loi 12723 ont été utilisés, le reste des aides octroyées provenant d’une autre loi prévoyant une aide pour le paiement des factures de loyer, d’assurance-maladie et de frais médicaux.

Il est regrettable que l’Etat et les contribuables aient eu à encourager le séjour illégal via le travail illégal en se substituant à des employeurs peu scrupuleux qui se sont débarrassés, avec la pandémie, de leurs travailleurs illégaux.

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.